045.2021 VALNET MICHELLE

045.2021 VALNET MICHELLE

Dans l’encoignure de la porte il reste immobile, les sens affûtés. Il a vidé son esprit de toute pensée parasite. Même son corps reste en stand by, pas faim, pas soif, pas envie de pisser. Le chien qui passe, la rue de poussière blanche, le pick-up chargé de vieilles planches, il enregistre tout. Il le doit s’il ne veut pas faillir. Le soleil tend l’atmosphère décolorée. Seuls la carrosserie turquoise et le mur d’en face, en badigeon jaune percé d’une ouverture d’un noir sombre, colorent ce tableau figé dans la canicule. Il sait qu’elle ne va pas tarder. Elle va quitter le local de la Sociedad Protectora de la Mujer pour aller à l’école.
Il savoure la fraicheur du métal contre sa paume. Le soleil monte, les ombres se rétrécissent donnant une acuité tranchante aux choses. La rue principale de Ciudad Juárez s’allonge rectiligne et déserte. En face la porte du local s’entrebâille, il bande ses muscles, elle s’arrête un instant sur le seuil, il contracte son avant bras, la scène se charge d’une intensité de pierre. Ses pupilles rétrécissent, son regard se durcit et la lame siffle. Maria s’agrippe un instant à la porte du pick-up turquoise puis s’affale muette dans le caniveau.
Il est déjà loin. Au Mexique, une femme est assassinée toutes les trois heures.
artelierdepeintre.valnet@gmail.com

© 2021 Y'A DE L'ART DANS L'AIR - WordPress Theme by WPEnjoy